A propos

Passionné par les musiques dérivées du krautrock (post-punk, musique industrielle...), Vincent K. commence ses activités musicales en 2000 au sein du Rat Mort, un collectif de DJ actif sur Paris et réputé pour ses programmations sans concessions.

Assez rapidement, Vincent se décide à faire lui-même de la musique. Après des formations éphémères et un bref passage dans le groupe darkwave Cyanhide, il rejoint fin 2001 No Tears, alors en cours de formation et participe aux albums Borderline (2004), Obsessions (2008), et Live Vision (2016).

Vincent quitte No Tears durant l'automne 2009 et entame une aventure en solo. Disposant d'un répertoire de compositions jusque là restées inédites, il les publie sous le nom The Disease.

A peine quelques semaines plus tard, Vincent est invité à rejoindre le groupe vétéran Babel 17 et prend part à la réalisation des albums Leviathan (2013) et Process (2017), tout menant son projet solo en parallèle avec lequel il commence à monter sur scène en 2011 et joue depuis régulièrement sur Paris.

The Disease connaît un tournant en 2019 quand Vincent s'associe avec Léo de St-Germain, chanteuse réaliste bien connue des cafés-concerts de la rive gauche de Paris.

La collaboration est fructueuse, mais connaît un temps d'arrêt en raison de la crise du Covid. Le duo reprend ses activités en 2022 et prépare un mini-album dont la sortie est prévue début 2023.